Inspiration

L’ère du tourisme intelligent n’est pas révolue, mais elle ne repose plus uniquement sur l’excellence technologique

Date de publication : 14 septembre 2022 Auteur : Julie Jammes

Au cours des deux dernières décennies, l’innovation technologique a profondément modifié les paradigmes classiques du tourisme. Et si d’une part les villes sont devenues des « villes intelligentes » grâce, entre autres, au numérique, d’autre part, les destinations sont devenues des « destinations intelligentes », nécessitant de réinventer les systèmes serviciels et matériels. En effet, fortes de l’intégration croissante de technologies connectives de pointe, les destinations sont devenues de véritables sièges d’infrastructures technologiques qui facilitent la connaissance et l’interaction entre des usagers même éloignés. Dans cet édifice de l’hyperconnectivité, la gestion et la flexibilité des « destinations touristiques intelligentes » s’érigent en de véritables enjeux, notamment pour tendre vers une conciliation de la transition durable et de la croissance économique. Toutefois, pour relever les défis induits par le « tourisme intelligent », l’ensemble des opérateurs individuels devront œuvrer de concours pour adopter des techniques intelligentes et devenir technologiquement compétentes et éco-efficaces sur le plan environnemental pour parvenir à répondre efficacement aux changements sociétaux et environnementaux.

 

Les destinations intelligentes comme stratégie de développement touristique

En seulement une dizaine d’années, le concept de « destinations touristiques intelligentes » a connu une montée en puissance et il s’érige en une véritable figure de proue pour corriger les externalités négatives du développement urbain. Dorénavant, nous parlons de destinations touristiques « augmentées » et plus « intelligentes » grâce à l’émergence d’innovations technologiques qui ne cessent d’enrichir la chaîne de valeur touristique et corollairement l’expérience des visiteurs. Cette intelligence urbaine, mêlant l’humain à la technologie, fait référence aux moyens mis en œuvre par les destinations touristiques pour :

– Développer l’attractivité et la compétitivité des territoires

– Promouvoir une gestion responsable et optimale des ressources

– Améliorer qualitativement le niveau de vie des usagers

– Favoriser une interaction dynamique entre les parties prenantes du territoire

– Renforcer les affaires grâce à un usage raisonné des données

Ces destinations à la pointe de la numérisation des attractions touristiques sont reconnues pour développer un environnement intelligent grâce à une grande variété de technologies telles que l’Internet des objets (IoT), les services cloud, la Blockchain, l’intelligence artificielle, les services en ligne, etc. Les destinations tirent alors parti des avantages technologiques, particulièrement en introduisant des mesures qui, d’une part, facilitent leur flexibilité et leur rapidité pour répondre aux défis environnementaux et, d’autre part, améliorent le mode de gouvernance grâce à une plus grande transparence dans la gestion de l’information (Dorado, 2016 ; González-Reverté, 2019).

 

Les nouveaux « touristes » à l’ère du tourisme intelligent

Le processus de numérisation des destinations touristiques nécessite une modernisation structurelle globale du système technologique et de ses procédures (Mariotti et al., 2018). De ce fait, une attention particulière doit être portée sur le traitement et la transmission de l’information qui sont des points centraux de l’expérience touristique. En effet, à l’ère du tourisme intelligent, l’accessibilité aux produits touristiques est conditionnée par l’accès à des données qualifiées et des informations pertinentes pour pouvoir être en mesure d’améliorer la compréhension des comportements de voyage.

En raison des données ouvertes et des connaissances sociales partagées, nous assistons à l’émergence de « nouveaux » touristes ayant des besoins et des comportements distincts de leurs homologues de l’ère pré-Internet/médias sociaux (Wang et al., 2016). Aujourd’hui, les touristes co-participent aisément à leur propre expérience touristique, en particulier grâce aux technologies de l’information et de la communication. Ainsi, nous assistons à une évolution des comportements des touristes qui peuvent désormais établir diverses recherches d’informations relatives aux voyages sur internet, comparer une grande variété d’offres sur différents sites Web de voyage, planifier des voyages avec une meilleure valeur pour leur temps et leur argent ou encore effectuer des achats en ligne. Partant de ce constat, nous ne pouvons plus nier que les touristes deviennent eux-mêmes plus connectés et « augmentés », car la diversification des usages permis par la technologie fait qu’ils deviennent plus expérimentés, mieux avertis, mais aussi et surtout plus exigeants en matière d’expérience touristique. Ils sont ainsi devenus plus dépendants des technologies de l’information, du libre-service et des outils de réservation personnels. Ces changements relatifs aux attentes et aux comportements des touristes appellent un développement d’attractions touristiques « plus intelligentes ».

Dans cette perspective, l’enjeu des destinations touristiques intelligentes est de couvrir les attentes des voyageurs en proposant des produits touristiques qui correspondent au mieux à leurs préférences. Pour cela, les opérateurs touristiques doivent tirer profit des mégadonnées et l’intelligence artificielle qui permettent d’en savoir plus sur la démographie, les intérêts et les préférences de voyage (He et al., 2019). L’ensemble de ces données permettent aux destinations d’adapter, d’(hyper)personnaliser et surtout de réinventer les attractions touristiques à l’image de ce qui est attendu par les touristes (Gretzel et Scarpino-Johns, 2018). En conséquence, les destinations sont en mesure d’établir des recommandations pertinentes aux touristes sur la base de leur comportement de navigation sur le Web et de leurs préférences individuelles (da Costa Liberato et al., 2018). Autrement dit, les opérateurs touristiques peuvent se prévaloir de la co-participation des touristes, car plus ces derniers consomment les expériences touristiques, plus les données récoltées participeront à améliorer ces mêmes expériences.

 

L’excellence technologique n’est plus suffisante…

Face au ralentissement mondial du tourisme généré par la crise sanitaire, le secteur touristique a réévalué ses priorités et ses pratiques, en particulier en ce qui concerne notre planète et notre société. De ce fait, les destinations à la recherche d’alternatives pour améliorer leur durabilité et leur compétitivité identifient aisément le tourisme intelligent comme un outil valable pour leurs stratégies de renouvellement urbain et touristique. Ainsi, face à l’alerte du changement climatique, l’intelligence des destinations touristiques ne repose plus uniquement sur l’excellence technologique. Aujourd’hui, l’intelligence des destinations touristiques est éprouvée par leur capacité d’adaptation continue aux changements sociétaux et environnementaux en apportant des réponses locales adéquates, notamment pour résoudre les problèmes urbains auxquels elles doivent faire face, comme la surfréquentation ou la mobilité (Gomis-López et González-Reverté, 2020).

Plus que jamais le tourisme intelligent ouvre d’importantes opportunités pour reformuler la relation des destinations touristiques avec la durabilité. L’attache entre la durabilité et l’intelligence s’exprime au travers d’une mise en œuvre de technologies pour une gestion environnementale plus efficace. Et comme le montrent plusieurs initiatives et projets publics lancés au cours des 5 dernières années, les destinations touristiques prennent désormais un nouveau souffle en introduisant des mesures de durabilité pour s’adapter au nouveau scénario de développement touristique.

 

Quelques exemples de bonnes pratiques de tourisme intelligent et durable

1. Développer un trafic intelligent

Dans la perspective de générer un trafic intelligent pour améliorer l’expérience de visite, réduire les embouteillages, assurer la sécurité routière et réduire la consommation d’énergie, la ville Dubrovnik en Croatie a installé 1900 capteurs dans l’espace urbain dans le but de permettre aux automobilistes de trouver une place de stationnement libre et gratuite. L’ensemble des capteurs sont reliés à une application mobile, accessible à tous, qui transmet en temps réel des informations aux conducteurs afin qu’ils puissent facilement identifier en temps réels des places de parking inoccupées.

2. Gérer la surpopulation touristique

Pour réduire la surpopulation de certains sites touristiques, la province du Jiangsu en Chine a développé une plateforme de données cloud enrichie à l’aide de capteurs infrarouges, de portails électroniques, de sondes de surveillance ou encore de GPS. La plateforme est capable de prédire le flux touristique de 56 principaux sites touristiques 60 minutes à l’avance. Les opérateurs touristiques peuvent faire une gestion et une prévision en temps réel du flux de visiteurs. De plus, les touristes peuvent utiliser des applications pour smartphone pour vérifier l’indice de congestion des sites et ainsi prendre les dispositions appropriées pour leurs activités touristiques (Xia Wang et al., 2021).

À long terme, le développement de destinations touristiques intelligentes va radicalement transformer l’industrie du tourisme. En raison du développement constant des nouvelles technologies, particulièrement orientées sur la donnée, il deviendra vital pour les destinations touristiques de tirer parti du « tourisme intelligent », en particulier si elles souhaitent jumeler la durabilité environnementale et la croissance économique. Toutefois, il apparait de plus en plus évident que l’avenir des destinations touristiques intelligentes sera intimement lié à leur adaptabilité et leur flexibilité face aux défis futurs, plutôt qu’à leur seule excellence technologique (Coca-Stefaniak, 2021).

À lire aussi dans les actualités

Inspiration

La data, l’or du XXIe siècle

Le secteur touristique a une très forte densité de data.  « Depuis internet, la seule innovation majeure dans le tourisme, c’est la data » … les enjeux de la data sont capitaux pour le tourisme. 4 types de data transforment le tourisme

Inspiration

Identité et destination : valeur désuète ou contemporaine ? Et la Bretagne dans tout ça ?

A l’occasion des RTB22 qui se sont déroulées les 4 et 5 avril dernier et qui ont rassemblé près de 700 participants autour des sujets liés au développement touristique, Ronan Le Baccon, directeur du Tourisme et du Patrimoine de la

L’hôtellerie dans le Metaverse, ce n’est pas du tout ce que vous pensez…
Inspiration

L’hôtellerie dans le Metaverse, ce n’est pas du tout ce que vous pensez…

Le Metaverse est considéré comme la prochaine étape de l’internet. Beaucoup en ont entendu parler et pensent qu’il n’est pas encore pertinent pour le secteur de l’hôtellerie. Dans cet article, nous montrerons quelles sont les opportunités pour l’hôtellerie ainsi que

Appel à candidatures en ligne !
Rejoignez notre nouveau programme d'accélération by OTL et candidatez en ligne jusqu'au 24 octobre.